TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

EVENEMENTS

Champions du monde ! #throwback hier soir à Toulouse !

16 juillet 2018

Champions du monde ! #throwback hier soir à Toulouse !

Hellooo !! Ca va vous ? Pas trop mal à la tête ? Bon, j’avoue que la météo est bien faite, ce matin, aucun rayon de soleil pour accentuer votre migraine/gueule de bois et oui, on est sur du #bobbypositive. Et puis en fait on s’en fout un peu, parce que ON EST LES CHAMPIOOOOONS, ON EST LES CHAMPIOOOOOONNS !

 Pour les trentenaires qui sont dans la salle et qui ont connu France 98, c’était pas cool de pouvoir refaire ça, en tant qu’adulte responsable, avec la liberté d’avoir quelques verres de bières dans les mains (ou dans les cheveux), de pouvoir gueuler, jurer sans que nos parents nous disent que faut pas déconner quand même, même si c’est la coupe du monde, on peut être poli ?

(best GIF ever)

Bon moi, j’étais au Black Lion, avec ma team. J’aurais bien mis des photos mais y’avait tellement d’ambiance qu’on a pas eu le temps d’en prendre, à part cette chouette personne :

#coupedumonde2018#football#france#championdumonde#toulouse#theblackliontoulouse#bravolesbleus #lesbleus

Une publication partagée par Anne StL (@anne_stl) le

Et puis, je crois que le CM du pub s’est dit la même chose, parce que je ne trouve pas de photos non plus à vous poster, à part celle-ci :

Oh, choubidou <3

C’était tellement cool. A chaque but, nos cheveux devenaient de plus en plus crépus par les jets de bière, on se tenait les bras pour pas tomber, je criais “Meuf, ton portable, planque le, va y avoir un pénaltyyy !” (En vrai, j’étais fière que de savoir ce qu’était un penalty). Tellement marrant de voir des gens penser que si leurs potes ne regardaient pas l’écran, ça allait avoir une influence sur le cours du match “Mais putaing mais regardez lààà, on est pas bien, mais regardezzz, on va se prendre un but”. Ecoute, peut-être que leur inconscient voulait juste leur montrer les bons moments, c’est quoi le problèèèème ?

Et puis cette chaleur, est-ce que c’était pas trop sympa ? Avoir son corps collé par la sueur à son voisin, plaisir d’offrir, joie de recevoir, tout ça ?J’étais une des seules personnes à avoir pris un éventail, et ben les gars, je peux vous dire que je me suis fait des potes. J’aurais bien dû faire payer 2 euros par minute de ventilage, tiens. Mais pourquoi cet objet ne revient pas à la mode enfin ? Qu’avez-vous dans la tête les marketeurs ?

C’est presque moi, sauf que j’avais des chaussures et que ma robe était bleue. #lol #onsemarre

3 marseillaises entonnées, quelques “Aux aaaaarmeeeeuuus ” et des petits “Grizou Grizou” <3 et hop, on était champions du monde, rebelote.

Crédits : Le Parisien

Et puis d’un coup, déjà qu’on s’aimait déjà, mais tout le monde s’aime encore plus, parce que les champions c’est pas les mecs qui sont payés pour courir après un ballon, non, c’est nous, c’est toi, c’est moi. Et puis soudainement, ça fait un bonne accroche pour se rencontrer. “T’as vu on est champions du monde ! Non, tu vois, genre pour 4 ans quoi ! Toi et moi on est champions ! ” Et vas-y que commence le concours de celui qui exprimera le plus sa folie. On grimpe le plus haut possible, sur les abris bus, sur les statues, on veut être dans les photos de la Dépêche, mec, mais ouaaais !! Attendez, j’ai même reçu une vidéo de ma correspondante Bien Vu Bobby, Lauren, qui montrait des gens sauter du Pont Saint Pierre dans la Garonne ! Mais oui mais faut faire l’histoire ! On racontera ça à nos petits enfants quoi !

“Tu vois mon petit John-Séraphin. Ton papy, il a gagné la coupe du monde en 2018, il était tellement content qu’il a sauté du pont, même pas pour se suicider, mais juste parce que c’était un déglingos !Et, il est même passé sur Bien Vu Bobby ! ”

Et puis, la grosse fiesta ! Au Black Lion, 40 degrés à l’intérieur, 35 à l’extérieur, ça danse sur les tables, ça se galoche dans tous les coins, on chante I Will Survive et on a le coeur gros, on se fait des nouveaux potes et on pourra dire qu’on s’est rencontrés “le soir de la finale où la France a gagné en 2018”. Et ça, c’est beau.

Merci les champions. Merci nous, quoi. 

 


Toujours à l'affût de nouvelles découvertes, j'aime écouter les créateurs en tous genres me raconter leur histoire ! Dingue de fromage et groupie assumée, je sais aussi rapper, mais uniquement sur La Tribu de Dana.