TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

ARTISTES

Nicolas Foé, le toulousain prodige de la chanson

7 mars 2019

Nicolas Foé, le toulousain prodige de la chanson

De son vrai nom Nicolas Poyet, ce chanteur toulousain est auteur-compositeur. Une voix brute, grave, que l’on peut comparer à celle de Stromae, Grand Corps Malade ou même Brel. Les textes de Foé sont profonds, authentiques et nous emportent toujours dans un tourbillon d’émotions car tel est le pouvoir des mots, de ses histoires qui nous sont contées et qu’il interprète si brillamment. Mais qui est ce jeune toulousain, prodige de la chanson française ?

Bonjour Nicolas, pourquoi ce pseudo?
Pour la référence à l’auteur de Robinson Crusoé. Quand j’étais petit, ma mère voulait que je lise, moi je voulais des casquettes. Elle m’as dit “Si tu en veux une, tu lis ce livre”, alors je l’ai lu et en fait il m’a vachement inspiré !

Quel est ton parcours ?
J’ai commencé jeune par le piano, au conservatoire. Mais j’avais du mal avec le parcours scolaire. A 12 ans, je commence la guitare mais je prends vraiment goût à la musique à la MJC d’Empalot, avec les spectacles de fin d’année. J’apprends la MAO, l’utilisation des logiciels pour faire de la musique. Chez moi, je me fais un studio d’enregistrement, je compose et ce, jusqu’à ma deuxième année de DUT à Paul Sabatier. Je rencontre un producteur, signe avec le label Tôt ou Tard en 2017, sors mon premier EP et mon album îl en 2018.

Peux tu m’en dire plus sur tes textes, ton style ?
Je parle souvent d’histoires qui sont arrivées à d’autres, que j’ai vues et qui m’ont touché. Par exemple, Mommy parle de ma grand-mère, Alors Lise d’un ami. Mon style, c’est de la chanson francaise avec une touche d’electro, classique, slam selon la chanson mais toujours basé autour du texte.

En 2017, tu fais les premières parties de Vianney…
On s’est rencontrés au concert de Boulevard des Airs, on s’est super bien entendu, c’était une belle rencontre. Il m’a proposé de faire ses premières parties. Pour moi c’était fou, je sortais de nulle part et je me retrouvais sur des grandes scènes, c’était cool !!

Tu as fait d’autres représentations ?
Je fais surtout des co-plateaux en première partie ou 1/2 artistes qui jouent ensemble. Par exemple j’en ai fait pas mal avec Hoshi. Elle a sorti son premier album en même temps que moi mais avec une plus grosse visibilité donc c’est un peu une entraide entre artistes. Ça aurait été l’inverse, j’aurais fais la même chose.

Des duos rêvés ? Des projets ?
Alt-j et Lana Del Rey. Début avril je pars au Maroc, Madrid, Canada faire quelques concerts, surement quelques festivals, co-plateaux. J’ai décidé de composer un nouvel album, préparer la suite car il y a eu les Victoires de la Musique, ça marque un peu la finalité de mon premier album. Le plus important, c’est que je continue à faire des chansons, des bonnes surtout car au final on peut faire tout ce qu’on veut…si on a pas de bonnes chansons c’est sur que ça décollera jamais !

Y a t-il des choses que tu aimes en dehors de la chanson?
J’adore l’image, la photo, la vidéo, le dessin, tout ce qui tourne autour de l’art. La création audiovisuelle, j’aimerais bien à terme en faire comme je l’ai fais pour Coma Idyllique…pour avoir quelque chose de plus authentique.

Crédits : @lise_cleo / fb Foé

Bien Vu Bobby c’est aussi des endroits, des bons plans dans la ville…en as tu quelques unes à nous faire partager ? Quasimodo du coté de Rangueil, je trouve que c’est les meilleures pizzas de Toulouse. J’aime plus particulièrement les Carmes…

Merci Nicolas pour cet interwiew 🙂

 


Artiste dans l'âme et chanteuse sur Smule au grand désespoir de mes voisins, j'aime l'art sous toutes ses formes. Avec Bien vu Bobby je partage avec vous mes rencontres artistiques mais aussi certains événements de notre belle Toulouse.