TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

ARTISTES

Rencontre avec La Page Blanche, le trio d’improvisateurs !

6 avril 2018

Rencontre avec La Page Blanche, le trio d’improvisateurs !

“On a pas la pression … euh un peu quand même genre le trac … !”

J’ai découvert le trio d’improvisateurs de la Page Blanche lors du festival des 12 heures de l’impro organisé par la Bulle Carrée. Je les ai retrouvé avec plaisir dans le spectacle du “3 rue Sainte Blanche” à la Comédie de Toulouse. A l’issue de la représentation, j’ai échangé avec Antoine, Boris et Karen, les comédiens improvisateurs de ce chouette spectacle ! 

Le théâtre d’improvisation, qu’est ce que c’est ?
Ici, pas de texte appris par cœur pendant de longues heures ! Oh my god ! C’est top ! Ça parait simple … et cela représente du job ! Les comédiens improvisent 🙂 Ils construisent leur spectacle, personnages à partir d’idées et propositions du public ! A Toulouse, les équipes les plus connues sont la Ludi, la Brique de Toulouse, les Acides Animes, la Bulle Carrée … Toutes ces “teams” se connaissent et se défient lors des matchs d’improvisation ou de défis.

©Acides Animes

Comment est-ce que vous avez débuté votre carrière artistique ?
Boris : J’ai débuté par le théâtre classique. J’ai ensuite découvert le théâtre d’improvisation dans des livres avec des copains, puis j’ai fait partie de la team des Acides Animes. J’ai joué dans des bars, et je suis tombé amoureux du fait de pouvoir créer au fur et à mesure.
Antoine : J’ai appris le piano classique avec des partitions, puis j’ai eu envie de jouer autrement, d’expérimenter un jeu plus libre. Je connais Boris depuis le lycée, c’est lui qui m’a mené vers le théâtre d’improvisation. On voulait faire quelque chose ensemble.
Karen : Au départ, je voulais faire du théâtre classique. J’ai découvert le théâtre d’improvisation par défaut. C’est venu au feeling. Il y a 8 ans, j’ai rencontré Boris aux Acides Animes. J’ai aimé leur façon de faire de l’improvisation. En 2014, nous avons créé le trio de la Page Blanche. Nous avions tous les 3 envie de faire du théâtre professionnel et d’associer musique et théâtre.

©labullecarrée

De qui vous êtes vous entouré ?
Boris : J’ai été animateur et éducateur dans le social, puis j’ai eu envie de changer, de sortir de cet environnement. Ma famille a été d’un grand soutien.
Karen : J’ai fait des études d’arts appliqués. Quand je me suis tournée vers le théâtre, pour mes parents c’était une évidence.
Antoine : Mon entourage proche m’a soutenu. Après, certaines personnes considèrent aussi que l’art n’est pas nécessaire. C’est un point de vue que je ne partage pas ! L’art est aussi important que l’air.

Comment se travaille cette facilité d’écoute, de lâcher prise, pour s’adapter à l’autre sur scène ?
Boris : On joue, on s’exerce en se demandant quelles sont les difficultés que nous avons rencontré dernièrement. On repère les désaccords et on pousse les points d’accord.
Karen : L’écoute est vraiment importante dans l’improvisation. C’est essentiel de se sentir connecté aux autres avant d’être sur scène, sinon ça ne fonctionne pas.
Boris : L’écoute se travaille avec des techniques. C’est indispensable de comprendre ses propres ressentis à soi, pour pouvoir accepter et accueillir le ressenti de l’autre.
Karen : Quant tu es trop dans les pensées, que tu as peur de ne pas avoir d’idées ou de te tromper, tu ne peux pas vraiment être à l’écoute. C’est l’écoute de l’autre qui t’apporte les idées et les solutions dans l’improvisation. L’improvisation est créatrice de liens c’est ce qui nous plait !

Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?
Boris : Chaque prise de risque, de changement pour la nouveauté comme pour le “3 rue ste blanche” est un bon moment.
Karen : Exactement, on se dit toujours ça passe ou ça casse. C’est complètement fou !
Antoine : Les moments des premiers rodages, comme cette répétition que nous avons fait juste tous les 3. C’est le moment où nous avons créé le concept du trio de la Page Blanche. Chacun de nous se sentait à sa place. On avait réussi à mélanger le côté poétique et dramatique, pas juste l’humoristique.

© la page blanche trio

Que diriez-vous aux artistes hésitants qui n’osent pas se lancer ?
Boris : Je lui dirai d’être patient et persévérant, de saisir les chances et de faire des choix. Surtout, de ne pas avoir peur car c’est de cette façon que l’on fait les mauvais choix.
Karen : L’important est de savoir s’entourer des bonnes personnes.
Antoine : C’est indispensable de vivre sa passion avant tout. C’est bien de ne pas être trop cérébral, d’être dans le faire, d’expérimenter. La vie est un théâtre, parfois il faut juste la prendre comme un jeu et prendre en compte ce que l’environnement te renvoie !

Votre actualité ?
Nous jouons le 3 rue Ste Blanche à la Comédie de Toulouse.
Antoine Rup est pianiste pour l’impro Ciné de la Bulle Carrée au café théâtre le 57  le 7 avril.
Du vendredi 13 au dimanche 15 avril, nous organisons le festival d’improvisation ICE. L’objectif est de réunir 9 improvisateurs de talent autour d’un seul et même challenge. Ils auront 48h pour imaginer des concepts originaux de spectacles d’improvisation.

©la page blanche

PRATIQUE
La page blanche trio
Festival ICE
Pass 1, 2 ou 3 jours au Kiosque à Billets au 05 34 44 16 70
Place pour 1 spectacle sur le site de La Comédie de Toulouse

Merci Claire d’avoir rendu cette rencontre possible  🙂


La tête dans les étoiles, je mets ma plume au service de Bobby pour le plaisir ! I'm amoureuse de livres, de beauté et d'Art ! Artiste peintre, rédactrice web freelance, assistante communication logistique, bénévole expérimentée, it's my life :D !