TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

Humeur

Transporte-moi Toulouse #3 : “Je descends ici !”

11 mars 2019

Transporte-moi Toulouse #3 : “Je descends ici !”

Elle revient ! La chronique Transporte-Moi Toulouse, qui met un peu de légèreté dans ces trajets douloureux. 
Y’a plein de trucs qui m’énervent dans les transports, et pourtant, on habite pas à Paris. Mais vraiment le truc qui m’insupporte, c’est cette situation :

T’es dans le métro blindé, donc t’es debout, dans le fameux carré de l’enfer où personne ne sait s’organiser pour occuper équitablement l’espace. Déjà, t’as trouvé difficilement comment tu allais te tenir. Parce que s’offraient à toi uniquement ces possibilités :
– soit tu devais faxer ta main entre 2 corps collés à la rampe à mi-taille (tu sais celle qui est à coté des pose-fesses). Je ne précise pas quelle partie du corps, mais c’est au milieu donc c’est pas le dessus de la tête, en principe, à moins que ton voisin soit dans le casting de Fort Boyard.
– soit tu tiens la barre en foutant ton bras en plein milieu du visage de personnes, pire, de 2 personnes qui parlent entre elles et t’es ravi de les déranger.
– soit encore tu te résous au dangereux exercice de tenir la barre tout en haut, en ayant la meilleure confiance sur l’odeur de tes aisselles.
– soit y’avait aucune solution donc tu te tentais le “je gère, ça vaaaa, j’ai une proprioception parfaite” qui te fait croire que t’as le sens de l’équilibre.

Bref, A L’AISE. Et là, on arrive à la prochaine station, mais tu sais, le moment, avant le coup de frein là. Et la personne derrière toi, qu’on appellera Ginette, te pousse pour entamer son chemin vers la sortie et te dit “Je vais descendre”, et te fait comprendre qu’il faut que lâches la rampe là ! Mais si tu lâches, toi tu sais très bien que l’équilibre, tu vas pas le gérer, car le coup de frein, il est pas encore arrivé. Et que c’est précisément pour ça que les rampes existent.

Alors que faire ? Tu te le sens pas de commencer une explication à Ginette qui montrerait ta simple condition d’être humain en disant “non mais si je lâche la rampe, je vais tomber là !”. Autant, Ginette je m’en fous, autant, que le reste de la rame sache que je suis dans une situation délicate positionnellement parlant, je peux pas. Je sais pas pourquoi c’est si dur à avouer, mais moi j’y arrive pas. Pourtant j’arrive bien à avouer que je connais par coeur La Tribu de Dana, la vie est bizarrement faite quand même. Du coup, je lance un regard noir comme je sais faire et je lâche cette rampe, en me disant que si je perds l’équilibre, j’emmènerai Ginette dans ma chute.

Ce qui me surprend toujours, c’est la situation où toi aussi tu dois descendre à cette station. Parce que là, t’as l’excuse parfaite et tu fais un *sourire forcé + “NON MAIS JE DESCENDS AUSSI”. Mais ça, à aucun moment Ginette n’y a pensé. C’est fou quand même ? Désolée Ginette, c’est pas parce que y’a un trou dans mon écharpe que je mérite pas de descendre, moi aussi, au Capitole, merde ! On a tous le droit au bonheur non ???

Alors, elle te regarde l’air surpris “Ah ? Bon !”. Mais pas très rassurée la Ginette, genre tu vas lui faire une feinte, pas descendre, lui voler son  grand parapluie pour le coller entre la barre et le mur, faire barrage et lui dire “Ah bah désolée Ginette, t’es coincée jusqu’à Jean Jaurès ma vieille !”

Mais revenons-en au problème fondamental de cette situation. De quoi Ginette a-t-elle peur, au fond ? Parce que personnellement, j’ai déjà réussi à sortir du métro avec une valise alors que j’étais collée à la porte opposée avec 30 personnes qui partageaient leur odeur. J’veux dire, tout est possible, ça arrive pas tous les 4 matins que tu puisses pas sortir à ta station quand même. Au pire, t’as les petit.e.s rebelles qui vont coincer la porte et tu sortiras, y’a d’la solidarité quand même. On a envie vraiment de te faire la blague du parapluie Ginette, mais on se retient, parce que tu l’as bien mérité quand même, de sortir au Capitole.


Toujours à l'affût de nouvelles découvertes, j'aime écouter les créateurs en tous genres me raconter leur histoire ! Dingue de fromage et groupie assumée, je sais aussi rapper, mais uniquement sur La Tribu de Dana.