TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

BONNES IDEES

Association Coud’Pousse : “Ensemble toute l’année” !

27 avril 2018

Association Coud’Pousse : “Ensemble toute l’année” !

Parfois, au détour d’un chemin de vie, tu rencontres des gens qui te touchent par leur humanité et leur bienveillance. Parmi ces rencontres, j’ai eu la chance de croiser Stéphanie, qui porte avec d’autres, à bout de bras, cette belle Association “Coud’Pousse”.

Dans cette association, l’Humain est au centre des préoccupations, qu’importe d’où il vient, son parcours, son appartenance. Parce que le but premier de cette asso humaniste, c’est de venir en aide aux plus démunis : aux SDF, aux personnes en situation de précarité, aux réfugiés. C’est de leur tendre la main et de leur donner… un coup de pouce!

crédit photo : Coud’Pousse

Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce nom? C’est avant tout une équipe de bénévoles, ayant eu une expérience antérieure dans le milieu associatif, et qui ont un jour, en 2016, décidé de créer leur propre asso. Pourquoi? Pour pouvoir décider eux-même de où, quand, et comment aider ceux qu’ils appellent affectueusement les “voisins de trottoir”.

Et c’est aussi pour cela que cette asso n’a pas de président. Nan, nan, nan! Afin de pouvoir se répartir les responsabilités et de prendre toutes les décisions ensemble, Coud’Pousse a une direction collégiale, avec un noyau de six membres décisionnaires pour le collectif. Chacun met son savoir et ses compétences au service de l’association pour permettre un meilleur choix des partenariats et des actions à mener pour son développement, ou tout simplement pour récupérer des dons et collectes, ou animer des actions et événements.

crédit photo : Coud’Pousse

Car la base même de cette association, c’est de récupérer pour ensuite pouvoir redistribuer et partager selon les besoins. Vêtements, nourriture, produits d’hygiène, invendus… Tout est fait pour constituer un stock qui sera ensuite dispatché au gré des maraudes. Et c’est pour cela que les partenariats sont très importants pour faire vivre Coud’Pousse : certaines enseignes de grandes distributions, ou des boulangeries et épiceries leur donnent des invendus, les boites de nuit, salles de sport ou autres commerçants se placent comme points de collecte.

Les établissements scolaires mettent en place une opération “Bol de Riz” pour leur permettre de récupérer un fond de roulement, et pour sensibiliser les enfants, et certains évènements festifs, comme le Toulouse Reggae Solidarity, les choisissent comme bénéficiaire de leurs recettes. Et avec une partie des dons de vêtements et autres objets, les membres de l’asso peuvent participer à des vides grenier pour écouler un stock qui stagne et faire gonfler leurs caisses.

Et comme cela marche beaucoup aussi par réseau, le groupement d’associations dont ils font partie, ainsi que les contacts avec d’autres associations, leur permettent de faire des échanges de produits entre eux selon les besoins des bénéficiaires, ou de pouvoir mener des actions ponctuelles pour récupérer d’autres denrées, ensemble.

crédit photo : Coud’Pousse

Derrière les membres du Conseil Collectif se cachent d’autres membres actifs, ceux qui vont sur le terrain, à la rencontre des personnes dans le besoin : “les pousseurs”. Et avec trois maraudes par semaine dans les quartiers toulousains, et une supplémentaire une fois par mois auprès des familles de réfugiés, il y a du planning !! Car au delà du temps passé avec les gens sur place, il faut aussi compter le temps des collectes ainsi que des préparations des soupes, gâteaux et autres petits plats et paquets qui seront distribués! Et d’organiser et de coordonner ça avec tout ce petit monde!

crédit photo : Coud’Pousse

Alors oui, tout est une histoire de don. Du don de soi, de sa personne, de son temps. Tout est bon à prendre pour pouvoir ensuite partager, redonner le sourire, et diffuser des bonnes ondes. Du fait de faire une distribution de la main à la main, avec du temps de paroles, cela ré-humanise les échanges avec ces personnes souvent oubliées, exclues de notre société, et recrée du lien social. Parmi les membres, actifs ou contributeurs, tous les profils se côtoient : de la responsable RH à l’étudiant, en passant par la mère au foyer ou le chômeur, tous mettent leurs temps et compétences au service de l’association.

Certains viennent avec altruisme, d’autres ont déjà vu dans la rue des personnes croisées dans des circonstances plus clémentes auparavant. Et parfois, ce sont des gens issus eux-même de la rue qui viennent en renfort. Parce qu’ils connaissent mieux que quiconque les difficultés que cette situation précaire représente. Et aussi parce que ce sont souvent ceux qui ont le moins qui finalement, donne le plus…

Pour la petite histoire, les gens de la rue sont tellement attachés à l’association que le nom vient de l’un d’eux! Si de prime abord on pense à l’expression “coup de pouce” avec une orthographe déviante, ce nom a en fait été choisi par un SDF en disant ” On se sert les coudes, et on pousse tous en avant, dans la même direction”! Coud’Pousse était baptisée!

crédit photo : Coud’Pousse

Alors si vous aussi vous souhaitez intégrer l’équipe, que ce soit sur le terrain ou comme relais, n’hésitez pas à vous inscrire! L’adhésion et son montant sont libres, pouvant être symboliques (mais cela permet au moins d’être couvert par les assurances de l’asso pendant les maraudes!) Et vous pouvez aussi les suivre sur Twitter, ou sur leur page Facebook!

Et pour les soutenir, vous pouvez les aider à trouver un local de stockage, participer à l’Assemblée Générale du 26 mai, venir faire des emplettes au Vide Grenier, rue de la Concorde, le 27 mai, ou encore venir bouger à la Journée Reggae Solidarity du 2 juin (mais ça, je vous en reparlerai ! )

 

 


Ancienne rockstar devenue maman, j'aime la bonne bouffe et la musique. Fan de Fantomette dans mon enfance, je réalise mon rêve d'Oeil-de-Lynx en prêtant ma plume à Bobby plutôt qu'à mon Skyblog.