TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

BONNES IDEES

eQuartier, de ton petit commerçant à ton frigo en un clic

28 mars 2018

eQuartier, de ton petit commerçant à ton frigo en un clic

Alors que les services de livraisons et de drive se multiplient chez les grandes enseignes, quatre toulousains ont eu la chouette idée de proposer ce service, cette fois-ci, pour faire ses courses en ligne avec des produits provenant des commerces de son quartier.

Pourquoi tu vas kiffer eQuartier ?
Ce projet, qui devrait être lancé dans un petit mois, va te permettre de faire tes courses en ligne auprès des commerçants de proximité, dans un rayon de 3km autour de chez toi, et ce, de façon très simple ! Après avoir rentré ton adresse sur le site eQuartiers, tu vas voir apparaître tous les commerçants eQuartiers à proximité.

Il ne te reste plus qu’à passer commande dans les magasins de ton choix, et de choisir ton heure de livraison. Un coursier en vélo viendra t’apporter tes bons produits à ta porte ! C’est pas beau ?

Et si tu as envie de saluer tes commerçants préférés en direct, tu peux également commander sans livraison et aller chercher tes commandes, sur le même système qu’un drive.

La naissance d’eQuartier
EQuartier est un projet piloté par l’agence ComOzone, en partenariat avec le service de livraison éco-responsable AppliColis. Il a été imaginé par Jean-Eudes Méhus, Judith Vilounsy et Jules Méhus et Ianis Gendre, qui ont répondu à mes questions.

« Suite à une étude menée chez les commerçants de Muret, via notre association LaboLoco (qui visait à aider les commerçants et indépendants à utiliser les outils numériques pour se développer) nous avons fait 2 constats :

1) Les commerçants ont des réticences par rapport au digital : par manque de temps, d’argent et de compétences.
2) Les habitudes de consommation ont changé et les gens consomment de plus en plus dans les commerces de proximité. S’ils ont le choix à prix égal, les consommateurs privilégieront le fait acheter auprès des commerces de proximité qu’à des grandes enseignes.

Il y avait donc quelque chose à faire qui serve à la fois l’économie locale et les désirs des consommateurs ! “Un projet au service des habitants mais aussi des commerçants
“Une des idées du projet eQuartier est d’aider les commerçants à être autonomes au niveau numérique. En rejoignant eQuartier, le commerçant va avoir un site web sur lequel il aura la main, et où tout sera simplifié pour qu’il soit autonome : il pourra gérer ses stocks, rajouter des produits etc, grâce à une formation que nous lui proposons.”

Jules et IanisUne volonté de redynamiser les centres villes
La mutualisation est au cœur du projet eQuartier, afin que chaque commerçant ne soit plus isolé. Chacun va pouvoir « profiter » de la notoriété des autres. Par exemple, si quelqu’un achète du fromage, la plateforme va lui proposer de commander du vin d’un caviste voisin eQuartier, de la même manière qu’un commerçant le ferait face à un client dans sa boutique. Certains sont d’ailleurs déjà solidaires entre eux et se conseillent les uns les autres. « On souhaite vraiment revaloriser le côté artisan en mettant en avant ce savoir-faire unique », explique Ianis. De plus, la publicité d’eQuartier génèrera des retombées positives sur l’ensemble des commerçants présentés sur la plateforme.

Un label qualité eQuartier
Chaque commerçant partenaire signera une charte, assurant un label qualité eQuartier pour les clients finaux : « C’est une façon de donner une garantie aux consommateurs, en s’assurant de la provenance des produits et de leur qualité », précise Jules.

La belle Toulouse va servir de ville test au projet, et quelques commerçants ont déjà signé avec eQuartier. C’est le cas de l’épicerie fine du sud ouest Les Petits Poids (rue des Filatiers). « Si cela fonctionne, nous prévoyons d’implanter le service eQuartier dans toutes les grandes villes françaises ».

©eQuartier

 Bobby te tiendra bien sûr informé aussitôt que le site sera accessible ! 

Le site eQuartier

* obligatoire

Toujours à l'affût de nouvelles découvertes, j'aime écouter les créateurs en tous genres me raconter leur histoire ! Dingue de fromage et groupie assumée, je sais aussi rapper, mais uniquement sur La Tribu de Dana.