TALENTS ET BONS PLANS A TOULOUSE !

ARTISTES

Roze, un rock puissant entre Ombre et Lumière

24 avril 2018

Roze, un rock puissant entre Ombre et Lumière

En ce qui me concerne, mes années Rock sont surtout synonymes de mes années Fac : des potes, du bon son, des concerts, et de nombreux questionnements introspectifs liés à mon humeur musicale. Cette camaraderie portée par la musique est une bonne illustration de ce groupe de rock composé de Greg, Laurent et Melchior, amis d’enfance pour le meilleur… et pour la zik !

A la fois doux et puissants, délicats et ravageurs, leurs morceaux nous élèvent et nous transportent par delà nos émotions pour transmettre une Force transcendante. Si leurs influences transparaissent au gré des riffs et vocalises, Roze a su créer sa propre identité… pour le plus grand plaisir de mes oreilles averties! Et c’est Laurent, batteur du groupe rencontré il y a des années lors de scènes toulousaines, qui en parle le mieux !

crédit photo : Lionel Pesqué

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment avez vous eu le déclic de monter ce groupe ?
On se connait depuis la fin des années 90. On s’est connu au collège à Caraman, petit village à côté de Toulouse d’où nous sommes tous plus ou moins originaires. Avec Melchior, on avait déjà eu un groupe ensemble pendant nos années lycée qui répondait au doux nom de “Beurp”. Avec Greg,  on avait l’habitude de s’enfermer chez lui et de “boeufer” des après-midi entières sur du Metallica ou du Foo Fighters. Après être passés chacun par d’autres groupes (The shaking heads, Dharma), on a répondu à l’appel de Greg qui avait déjà composé de nombreux titres et qui désirait donner naissance au groupe avec nous, amis de longues date.

Pourquoi le choix du nom « Roze » ?
On cherchait un nom court, efficace, qu’on puisse retenir facilement et qui puisse se lire et se dire dans toutes les langues. Au niveau de la signification, il s’agit de “rose”, prétérit en anglais de “rise”, qui signifie s’élever… C’est ce que nous cherchons à inspirer avec notre musique : une musique qui nous permet de nous élever au niveau de nos émotions, de notre ressenti. On veut que ça évoque quelque chose. Et puis le “z” a été rajouté afin de ne pas faire l’amalgame avec la fleur, la couleur ou encore la chanteuse, mais on n’échappe pas parfois à certaines remarques qui disent que c’est parce que nous venons de la ville “roze” mais c’est plutôt de circonstance, alors on prend !

crédit photo : Bruno Beysson

Quelles sont vos influences musicales ?
On est influencés par des groupes de rock des années 90 majoritairement : des Red Hot Chili Peppers à Rage Against The Machine, de Muse à Foo Fighters, de System of a Down à Audioslave, mais aussi Metallica, Biffy Clyro ou encore plus récemment Royal Blood.

Quelle est votre « recette » pour écrire et pour composer une nouvelle chanson ?
C’est Greg qui compose tous les morceaux. Généralement, il a des mélodies qui lui viennent en tête et à partir de là, il va composer le reste : batterie, basse, guitare. Ensuite, quand il a fait les arrangements, il les maquette, nous les envoie et on essaye tout ça en répèt. On peaufine les derniers petits arrangements ensemble et le titre est prêt.

crédit photo : Bruno Beysson

Comment décrirais-tu votre style de musique ?
Difficile de catégoriser notre style de rock, c’est pour ça qu’on se décrit comme un groupe de rock au sens large du terme, mais si on devait la résumer en trois mots on dirait : puissant, mélodique et groovy.

Quel morceau conseilles-tu pour une première écoute, par quelqu’un qui ne connaît pas le groupe ?
Je pense que je dirais “Just a matter of time” qui est un morceau super efficace avec une mélodie qui reste dans la tête et une rythmique qui fait chavirer. Il se situe pile au milieu de notre panel artistique entre le morceau le plus calme et le plus énervé.

Un souvenir de première partie qui vous a marqué ? Y a-t-il un concert que vous avez préféré ?
Concernant la première partie, sans hésiter celle de No One is Innocent, des mecs vraiment sympas et abordables. On était vraiment fiers et heureux d’ouvrir pour eux au Bolegason à Castres pour la tournée de leur album “Propaganda” qui était juste une tuerie tout comme le dernier album “Frankenstein” d’ailleurs.
Sinon il est difficile de sortir un concert plutôt qu’un autre, mais peut être qu’il s’agirait de notre première partie de Cover Queen dans un Bikini quasiment plein à craquer.

crédit photo : Bruno Beysson

De quel groupe rêvez-vous de faire la première partie ? Et quel groupe pour faire la vôtre ?
Difficile de faire un choix plutôt qu’un autre, mais tous les groupes qu’on a cité dans nos influences, n’importe lequel on prend. Quant à celui pour faire la nôtre … même réponse, ça voudrait dire qu’on aurait pas mal grandit :))

Quelle est l’histoire de votre album “Q&A” ?
Cet album c’est la concrétisation de 5 ans de dates, de morceaux qui ont mûri et évolué et qui nous représentent artistiquement. L’heure était donc venue de les matérialiser sur un support qui soit à la hauteur de son contenu que nous avons soigné pendant tant d’années et de permettre enfin de les diffuser avec le plus grand nombre.

De quoi parle-t-il ? Quel message véhicule-t-il aux fans lorsqu’ils l’écoutent ?
“Q&A”, pour “Questions & Answers”, c’est un peu un voyage à travers nos émotions. Chaque chanson a son histoire à raconter, son ambiance, son identité, tantôt groove, tantôt puissant, tantôt mélancolique. Cet album pose des questions et essaie d’y apporter des réponses. Ce genre de questions que l’on se pose lorsque nous sommes confrontés à des situations qui parfois nous échappent. Les questions sont parfois sombres , mais les réponses, elles, sont toujours lumineuses, comme pour montrer qu’à chaque situation, il y a toujours de l’espoir, que même dans l’ombre il y a toujours de la lumière. Nos sentiments nous font briller, nous guident et nous font nous élever vers l’épanouissement personnel.

Artwork : Guillaume Valadeau

La jaquette de l’album est l’illustration parfaite de ce que l’on veut véhiculer. On y voit une silhouette qui s’élève dans le ciel tel un lampion chinois, portée par une flamme dans son coeur, ses émotions, qui éclaire l’obscurité autour d’elle. On remercie Guillaume Valadeau qui a réalisé ce magnifique artwork.

Pour la sortie de ce premier album, vous faites appel à vos fans pour devenir co-producteurs via une opération KissKissBankBank. Tu peux nous en dire quelques mots ?
On ne va pas se mentir, de nos jours il est quasiment impossible pour un groupe indépendant de trouver un financement de la part d’un label ou autre pour financer la sortie d’un album dans sa totalité avec tout ce que cela induit, et surtout pour un premier album. Il faut aussi garder en tête que le travail n’est pas terminé quand l’album est sorti, au contraire il ne fait que commencer, car sortir un album, c’est bien, mais le défendre et le promouvoir c’est mieux !  Tout cela mis bout à bout, il faut donc financer : le studio, le pressage, le visuel et la com’.

Toutes nos dates réalisées pendant ces premières années d’existence, nous ont permis de financer le studio, un premier clip, le visuel et une partie de la com. Une première partie du chemin est faite; la deuxième se fera grâce à ce crowdfunding qui financera le pressage des CD, Vinyles et T-shirt. Et les Kissbankers auront l’avantage de disposer de l’album dès le mois de juin, soit 3 mois avant sa sortie officielle, et d’avoir un titre inédit.

crédit photo : Lionel Pesqué

Où et quand aura lieu la Release Party ? Et quelles sont vos prochaines dates ?
On y travaille actuellement. La Release Party se fera très certainement au centre ville de Toulouse, fin septembre/courant Octobre. Pour être sûr de ne pas la louper, on vous conseille vivement de nous suivre sur Facebook !

La prochaine date, elle, sera la première partie de Lofofora qui viennent de sortir un album acoustique, au Bolegason à Castres le Vendredi 18 Mai. A cette occasion, nous serons aussi en set acoustique. Sinon on sera aussi cet été au Festival la croisée des notes à Oloron sainte Marie (64) le 21 Juillet.

Crédits : Fabrice Mousel

Et comme vous êtes toulousains… Quelles sont vos bonnes adresses à partager ?
On en a pas mal à vrai dire, même des inavouables ! Mais il y a de fortes chances que l’on se croise à la Mécanique des Fluides, au Delicatessen, au Mulligan les soirs de PubSong, à la Sainte Dynamo, au Café de la Concorde … Entre autres ! En tout cas ce ne sont pas les bons endroits qui manquent dans notre belle ville roze 🙂

Alors si vous aussi, vous voulez soutenir notre belle scène rock toulousaine, n’hésitez pas à aller donner un coup de pouce sur leur page KissKissBankBank! Ils sont déjà à 88% de l’objectif, et ça se termine le 30 avril !! Et vous pourrez vous la péter lors de leurs prochains concerts en disant qu’en tant que co-producteur, c’est aussi un peu grâce à vous qu’ils sont là !

Et pour suivre leurs actualités et prochaines dates pour aller headbanger, rejoignez les sur leurs pages Facebook, Twitter et Instagram ! Et plus de musiques et vidéos sur leur chaîne Youtube !


Ancienne rockstar devenue maman, j'aime la bonne bouffe et la musique. Fan de Fantomette dans mon enfance, je réalise mon rêve d'Oeil-de-Lynx en prêtant ma plume à Bobby plutôt qu'à mon Skyblog.